Sauvegarde de la 155 : mission accomplie !

dimanche 7 juillet 2002
popularité : 54%


02.07.02 - Pour nous assurer de belles images, les TPF ont utilisé la 166, dernier véhicule aux couleurs originales des GFM, pour remorquer notre machine entre Bulle et Romont. (Photo TP)

Ca a pris son temps. Depuis l’annonce des TPF de leur intention de démolir leur automotrice 155 de 1931, jusqu’à ce qu’elle soit remisée dans notre nouvel abri, il aura fallu presque une année et demi !

Et encore au dernier moment, des tas de petits problèmes sont venus mettre les bâtons dans les roues, mais dès que la machine tourne, il en faut plus pour l’arrêter.

Par exemple, il y a encore 3 semaines, nous ne savions pas comment allait se concrétiser le transport, les CFF refusant le passage de notre vétéran dans un simple train cargo. Les TPF ont du leur commander un transport spécial à vitesse réduite conduit par deux Re420 !!!

Alors nous devons remercier une quantité de personnes sans lesquelles cette action n’aurait tout simplement pas pu aboutir. Dans l’ordre chronologique :

  • les TPF pour nous avoir informés de leur intention de démolition
  • les parrains qui se sont spontanément présentés suite à notre appel pour financer les frais de transports et de conservation
  • le VAM à Düdingen, pour la location de la voie et de son abri.
  • la menuiserie Fessler à Düdingen pour son travail bien fait adapté à nos soucis financiers, ainsi que pour sa souplesse et ses bons services
  • et encore les TPF pour l’organisation de tout le transport jusqu’à la destination, ainsi que pour le coût avantageux des frais de transport.


02.07.02 - Le convoi spécialement commandé pour notre 155 passe à Villaz-St-Pierre. (Photo TP)

A présent, la brave 155 est enfin protégée, et quelques travaux de finition de l’abri devront encore être exécuté d’ici la fin juillet (pose des portes, réparation de la toiture). Le CTF organisera le 7 septembre une journée "portes ouvertes" ; les détails seront publiés ultérieurement.

Et le futur ? Pour l’instant, nous avons paré à l’urgence : éviter sa démolition et lui trouver un abri pour quelques années. Mais une rénovation et une remise en état de marche n’est pas exclue, voire même très attrayante, le CTF mettrait ainsi un pas dans la cour des "grands". Mais tout est question de financement...

Un reportage photographique couvrant l’ensemble du déménagement est visible sur http://galerie.fritram.org ; n’hésitez pas à revenir dans une semaine, d’autres images y seront ajoutées au fur à mesure de leur mise à disposition par leurs auteurs. Par la suite un reportage complet sur l’histoire mouvementée de cette machine vous sera proposé.