Voies industrielles de Pérolles définitivement coupées du monde !

mardi 9 juillet 2002
popularité : 72%


29.06.02 - A cet emplacement se trouvait l’aiguillage menant aux voies industrielles de Pérolles, dont on distingue l’extrémité à gauche. (Photo TP)

Une page de l’histoire du patrimoine industriel et ferroviaire de Fribourg vient d’être tournée : l’aiguillage accédant aux voies industrielles du plateau de Pérolles a été démonté à la fin juin. Après avoir été raccourci puis interrompu d’un côté, après avoir perdu ses lignes de contact 600 Volts, ces installations ferroviaires sont à présent définitivement abandonnées.

Pour mémoire, ce réseau est le témoin des premières activités industrielles à Fribourg, initiées par l’ingénieur Guillaume Ritter, dont les plus connues : scierie (devenue dépôt des trams, puis terrain vague), fabrique de wagons (devenue musée d’histoire naturelle), dépôt de carburant, fonderie, arsenal, fabrique de chocolat, etc... Seuls 3 ou 4 établissements originaux sont toujours en activité et utilisent les transports routiers depuis plus d’une dizaine d’années.

Mais tout n’est pas perdu : des idées d’utilisation de cette plateforme pour une nouvelle ligne de chemin de fer desservant les hautes-écoles du fond de Pérolles et éventuellement la localité de Marly font leur chemin, afin de soulager la ligne de bus no 1, surchargée aux heures de pointe.