Les TF et les GFM présentent leur nouveau look !

samedi 6 mai 2000
popularité : 29%

Une page importante vient de se tourner dans l’histoire de nos transports publics à Fribourg. Pour la première fois depuis leur existance, nos transports urbains vont perdre leur couleur bleue et leur sigle TF. Il en est de même pour les transports régionaux, mais là ce ne sera pas le premier changement (CEG + FMA + BR = GFM).

Comme annoncé précédemment, nos deux compagnies de transports fribourgeoises nous réservaient une surprise pour marquer leur fusion. Depuis quelques temps déjà, un nombre sans cesse croissant de bus voyait leur couleur d’origine (bleu pour les TF, vert+orange pour les GFM) remplacée par un blanc uniforme.

Cette fois ça y est, ils ont annoncé la couleur le 4 mai de ce qu’ils appellent un "changement d’identité visuelle" ! Comme nous le supposions, la couleur prédominante sera le blanc, restait à deviner la décoration...

Bon, et alors ?
Et bien ce sera des cercles d’un beau rouge foncé, que ce soit pour les GFM (bus régionaux) ou les TF (bus urbains). Selon l’article paru dans un quotidien local, cette unification visuelle a "suscité des débats nourris", mais le but cherché est une solution innovante.
Reste à savoir comment réagiront les usagers des arrêts urbains face à un bus régional (suburbain), non identifiable de loin, ignorant leurs signes d’arrêt...

Que représentent ces cercles ?
Selon la "Berner Zeitung", les deux grands cercles rouges aux angles opposés du véhicule (avant gauche, arrière droite) représentent les deux terminus d’une ligne, et les petits cercles, vous l’aurez deviné... les arrêts intermédiaires.
Selon "La Liberté", le rond reprisente la roue sans laquelle les transports ne seraient rien.
On vous laisse donc le loisir de choisir la bonne interprétation... ou d’en inventer une vous-même !

Le premier autobus TF à présenter le nouveau design :
le MAN 81 livré en 1998, a d’abord vu sa carrosserie entièrement repeinte en blanc dès le début février.

 

Le changement de raison sociale ?
Pour l’instant les législatifs de la ville et du canton doivent encore se prononcer sur la fusion. En attendant, les bus gardent leurs initiales TF ou GFM. Le 12 juillet la nouvelle sociiti sera fondée et son nom sera "Transports publics fribourgeois (TPF)". Dès ce moment, il faudra probablement s’attendre à une renumérotation totale des véhicules...

Et le nouveau logo ?
Tout simplement, à la façon TL (transports lausannois), les initiales en minuscules en caractères gras, noires sur fond blanc. Les sigles "tf" et "gfm" devront être remplacés par "tpf" dans le courant de l’iti.

Quand et comment sera introduit ce nouveau look ?
Progressivement. Le ton a été donné, lors de l’achat de bus d’occasion aux transports de Berne en automne 1999. Ils ont simplement été recouverts d’une couche de peinture blanche. Depuis février 2000, d’autres ont simplement été blanchis lors de leur passage en carrosserie, en attendant la présentation officielle de la nouvelle identité visuelle.

Selon le communiqué de presse, jusqu’à la fin de l’année, un tiers des véhicules GFM-TF recevra les nouvelles couleurs. En comptant les 118 GFM et 60 TF existant, plus les 25 premiers bus Mercedes à livrer cette année (dont 18 régionaux et 7 urbains sur les 62 unités attendues jusqu’en 2003), cela fait environ 35 véhicules a relooker cette année, soit environ une unité par semaine ! Les grands cercles sont peints, alors que les petits sont autocollants.
Les premiers engins relookés sont, pour les GFM, le Van Hool articulé 117, et pour les TF le MAN 81 (bus TF le plus récent, d’abord blanchi dans ce but suite à un accident). Actuellement (juin 2000), l’accent est mis sur les autobus van Hool des GFM.


Version "régionale" (GFM) : van Hool no 177 de 1988

Et quels véhicules sont concernés ?
On peut supposer que seuls les engins âgés de moins de 15 ans sont concernés. Au niveau des TF, tous les trolleybus à 2 essieux (les 2 plus récents datent de 1981), les autobus Volvo B58 restant, les B10M 70-71 et les premiers articulés 172-175 garderont probablement leur bleu original jusqu’à leur retraite.

Les véhicules ferroviaires vont aussi être trempés dans le pot de peinture blanche à pois rouges.

Un tableau des modifications observées sur les véhicules sera bientôt à votre disposition sur ce site.