Grand espoir pour l’automotrice 111 !

mardi 27 juillet 2004
popularité : 48%

Voir aussi l’historique de la 111

L’ancienne automotrice Be4/4 111 du train rétro de la Gruyère, déclassée en voiture de service Xe4/4 111, et condamnée suite à une avarie, verra de nouveau des passagers cet été !

Pour rappel, la 111 fut victime cet hiver d’un « coup de feu » dans les résistances suite à une mauvaise manipulation lors du déneigement. Les TPF n’envisagèrent pas de la réparer et la parquèrent sur la voie dite du « purgatoire » à Planchy. Ses jours étaient donc comptés.

Ne souhaitant pas voir disparaître du réseau métrique de la région cet engin, qui plus est, leur serait fort utile, nos amis du Blonay – Chamby (BC) approchèrent les TPF pour négocier la reprise du véhicule. Mais ces derniers voulaient y récupérer certaines pièces de rechange. Suite à cela, une convention fut établie : la machine devient propriété du BC, et en cas de besoin, ceux-ci devront fournir les pièces de rechange en question.

La 111 connaît déjà la remise du BC
Où elle se trouve ici entre l’automotrice du Monthey - Champéry et celle de Loèche. (TP/juin 1997)

Cet été, des bénévoles du BC ont donc réparé les blocs de résistances avariés et on remis l’automotrice en service, qui est redevenue Be 4/4. On pourra donc revoir ce véhicule au musée de Chaulin où ses services sont attendus avec impatience pour tout type de train.

Toutefois, on ne peut pas parler de sauvegarde définitive. En effet, pour entrer définitivement dans la collection du BC, un véhicule doit être en « livrée d’origine » (caisse et peinture en état d’origine). Hors celui-ci n’a plus que le châssis d’origine, tout le reste ayant été reconstruit au fil des ans. Il est donc, pour le BC, moins prioritaire que d’autres, mais l’important pour l’instant, était de le sauver d’une démolition certaine. Il est à relever qu’à part la TL28 (dernier survivant en Suisse des trams de Lausanne), tous les véhicules du BC sont quasiment en livrée d’origine.