Journées du patrimoine, édition 2004

mercredi 15 septembre 2004
par  Thierry, webmaster
popularité : 49%

L’édition 2004 des Journées Européennes du Patrimoine a été l’occasion, pour le Club du Tramway de Fribourg, de vivre plusieurs premières. Cette première manifestation en collaboration avec le service des Biens culturels du canton de Fribourg, s’est déroulée dans les environs de la gare de Guin les 11 et 12 septembre 2004. Le public a pu découvrir, pour la première fois, des véhicules historiques routiers du CTF, eux-même réunis avec le tram 10... pour la première fois depuis leur existence ! C’est aussi la première fois que le territoire de Guin est foulé par les roues d’un trolleybus, qui fut d’ailleurs remorqué, pour la première fois, sous la responsabilité du CTF, à l’aide de son autobus. Et il y en a encore bien d’autres nouveautés comme celles-ci, mais nous vous laissons les découvrir dans le texte qui suit.

Il s’agissait de ne rater ce rendez-vous unique sous aucun prétexte. Le thème des journées du patrimoine de cette année, était justement « Transports et circulations », l’occasion rêvée pour toute association comme le CTF, défendant la sauvegarde du patrimoine, de se présenter au public sous son meilleur apparat. La liste des tâches était importante, bien que les objectifs finalement retenus paraissent très abordables et raisonnables :

  • stand de vente avec de nouveaux articles et une démonstration de travaux de rénovation ;
  • concentration d’un maximum de véhicules historiques du CTF ;
  • exposition retraçant l’histoire de la mobilité dans le canton de Fribourg ;
  • et bien sûr, se faire connaître d’un public toujours plus étendu.

Ainsi sa préparation fut de longue haleine, et entreprise depuis plusieurs mois déjà, en collaboration avec le service des biens culturels et Düdingen Tourismus. Hormis les nombreuses séances de planification, il est intéressant de relever certains aspects des coulisses de cette manifestation.

Préparation des véhicules

JPEG - 47.3 ko
Les trois véhicules de l’expo
réunis pour la toute première fois ! (TP/12.09.2004)

L’opportunité, et la volonté, de présenter quasiment tous nos véhicules a nécessité de mettre une pression encore jamais connue jusqu’à présent. Seul le trolleybus 30, difficilement déplaçable, et en fort mauvaise condition de présentation, n’a pas été de la partie.

Autobus 63

Pour le véhicule qui a demandé le plus d’attention, il s’agissait de :

  • lui réaménager un équipement intérieur d’origine ;
  • le « déguiser » à moindre frais pour le distinguer des véhicules TPF en service ;
  • le nettoyer, intérieur comme extérieur ;
  • fabriquer et fixer des panneaux d’exposition, à l’intérieur contre les parois latérales, et ceci sans dommage (trous, colle...) à la carrosserie ;
  • le préparer en vue de l’expertise ;
  • lui faire passer cet examen, durant lequel il a été reconnu officiellement comme véhicule historique, et reçu son jeu de plaques FR 180988 !

Trolleybus 34

Ce véhicule, en très bon état et complet, n’a pas nécessité d’autres travaux qu’un bon nettoyage à l’intérieur comme à l’extérieur. Toutefois, il a fallu le vider de toutes les pièces de rechange prélevées sur les autres trolleybus, et encore stockées à l’intérieur. Il s’agissait de sa première sortie en public depuis son retrait du service en 2002.

Automotrice 155

JPEG - 35.4 ko
La 155 était aussi de la partie
Difficilement déplaçable, elle a servit de lien entre deux expositions. (TP/12.09.2004)

L’intérieur de cette voiture a fortement souffert des nombreuses années passées à l’extérieur à Bulle. Toutefois, il est important que le public puisse y pénétrer, afin de se rendre compte de l’état brut d’un ancien véhicule sauvé in extremis. D’intensifs, et fastidieux, coups de brosse et d’aspirateur ont permis de rendre les lieux dans un état abordable.

Tram 10

Dans un état partiellement ruiné, partiellement démonté et partiellement rénové, ce véhicule est la démonstration typique d’un chantier de rénovation à un stade avancé. Les travaux préparatoires se sont limités à déposer deux portes afin de faire des démonstrations de travaux de rénovation à proximité du stand de vente et d’information.

Préparation du stand de vente

Nouveaux articles

JPEG - 46.5 ko
Jeudi soir, les préparatifs du stand de vente
Christophe fait son travail méticuleusement ! (TP/09.09.2004)

La publication d’une nouvelle brochure technique, dédiée à la série de trolleybus SAURER TF 33 à 40, a nécessité de nombreuses heures de recherches, et de rédaction. Un concept d’édition nouveau au CTF, idéal pour des petites publications spécialisées concernant un nombre restreint de lecteurs, a permis d’éditer ces informations avec un risque financier réduit au minimum pour l’association. Basé sur le bulletin interne « La Girouette », ce fascicule au format A5 est constitué de 16 pages, et une couverture imprimée en couleur sur du papier épais. Malheureusement, la version allemande n’a pu être terminée à temps pour cette exposition.

La publication de cinq véritables cartes postales en couleur est une autre première au CTF.

Le « Workshop show »

Il s’agit de démontrer au public ce que représente un travail de rénovation. Un travail simple, compatible avec l’exposition (éviter des odeurs, du bruit, de la poussière) a été trouvé : le désassemblage complet des portes du tram 10.

JPEG - 39.9 ko
Le "workshop show"
Eric démontre comment (essayer de) démonter une serrure quelque peu grippée. (TP/12.09.2004)

L’exposition mobile

En décidant de récupérer l’autobus 63, nous avions immédiatement pensé en faire une exposition mobile. Un astucieux système, trouvé par Eric notre responsable des véhicules, permet de fixer rapidement et solidement les panneaux aux cadres des fenêtres sans aucune déprédation sur le véhicule.

JPEG - 44.7 ko
Et salle d’exposition dans l’autobus 63
Six panneaux bilingues résumaient toute l’évolution de la mobilité dans le canton de Fribourg. (TP/12.09.2004)

La première expo du genre est enfin réalisée, sous le thème « Evolution de la mobilité en terre fribourgeoise ». Bilingue, avec un minimum de textes (6 pages A4 par langue, en gros caractères) et un maximum d’images, cette exposition retrace l’histoire des transports en commun depuis la fin du 19ème siècle au début du 21ème en trois épisodes : « la naissance de la mobilité », « le monde au rythme des transports publics » et « le libre( ?) choix du moyen de locomotion ». La vingtaine d’images, dont une bonne moitié en couleur, devraient satisfaire les goûts les plus variés sur le sujet. Deux panneaux avec une rapide présentation du CTF complètent le tout.

Ceux qui n’auraient pas eu l’occasion de la visiter, peuvent encore découvrir le bus-expo du CTF à l’exposition « Suisse toy » du 22 au 26 septembre 2004.

La mise en place

JPEG - 49.2 ko
Préparatifs du jeudi, suite
Helmut enroule son câble... méticuleusement ! (TP/09.09.2004)

Comme on le dit chaque fois, « tout doit être prêt 15 jours avant, la dernière semaine devant être consacrée aux petits détails ». Il faut encore relativiser la dimension de ces petits détails, et surtout le temps qu’ils prennent... ! Plastifier les photos, traduire les derniers textes, confectionner les badges, etc... Jeudi soir, montage de l’exposition et transport du matériel à Guin avec l’autobus 63.

Samedi matin à 7h30, le convoi de véhicules routiers pour Guin est attelé et aligné. Le transfert s’est déroulé sans encombre, grâce à l’aide bénévole de chauffeurs expérimentés. La manœuvre des véhicules sur la place de la gare fut toutefois pénible pour notre autobus 63, pas conçu pour ce genre de travail et accusant tout de même ses 32 ans, et pour notre Monsieur Muscle qui sue au volant du trolleybus. Encore un petit coup de fil aux CFF pour ouvrir la voie, afin de pouvoir sortir le tram 10 sur ses lorries. 10h, tout est prêt, si ce n’est que Murphy fait encore des siennes avec sa loi, heureusement sans gravité.

JPEG - 42.9 ko
Le convoi de véhicules historiques
sort du garage de Givisiez pour se diriger vers Guin (TP/11.09.2004)

Manifestation, grillade et bivouac

JPEG - 48.3 ko
En attendant la grillade du samedi soir

10 heures n’avaient pas encore sonné, que les premiers visiteurs se pointaient. Il fait beau, l’occasion de photographier les véhicules sous toutes les coutures. L’affluence est toutefois très clairsemée, mais les visiteurs sont de qualité, très intéressés par les photos et la vidéo sur les trams et trolleybus fribourgeois.

Le soir venu, une sympathique grillade fut organisée à proximité des véhicules, histoire de ne pas les laisser sans surveillance dans cette zone déserte durant le soir. Si le tram et l’autobus purent être ramenés dans leurs abris respectifs pour la nuit, il n’en pouvait être de même pour le trolleybus. Afin de prévenir tout acte de vandalisme, Eric, notre mécano, s’est porté volontaire pour y passer la nuit ! Une nuit bien courte, ponctuée par les premiers trains matinaux.

JPEG - 28.3 ko
Jeux de lumière 1
Eric a connecté un chargeur à la place des batteries manquantes. (TP/11.09.2004)

Le dimanche, journée similaire, si ce n’est la météo qui fait des caprices, un temps idéal pour visiter des expositions. Le soir, tout le monde est fatigué, et pressé de plier les bagages. Il s’agit encore de ramener le convoi à Givisiez. Le rangement du reste sera fait le lendemain soir.

La deuxième place !

Selon les statistiques, la fréquentation de l’exposition de Guin remporte la seconde place du canton avec 290 visiteurs, loin après Chiètres avec son pittoresque poste d’aiguillage (445 intéressés), et juste avant les TPF à Bulle (280).

JPEG - 53.2 ko
C’est fini pour aujourd’hui !
On "range" la 10 dans son abri. (TP/11.09.2004)